Jamais selon votre passé !

Jamais selon votre passé !

Classé dans : Blog, Image de la semaine | 0

Ne vous définissez jamais selon votre passé. Ce que nous avons été, n’a rien à voir avec ce que nous sommes, rien à voir avec ce que nous serrons, et c’est encore heureux que nous grandissions chaque jour de nos vies ! Ce que nous faisons en outre n’est pas qui nous sommes. Le passé n’est qu’une leçon vie, et on en traverse tous des vertes et des pas mures, mais ça ne reste qu’une leçon de vie, non une condamnation à perpétuité !

J’ai tant d’exemples en tête pour vous illustrer ce propos, mais je vais en choisir qu’un, celui de mon père. Mon père était un jeune voyou d’après ses parents et se profs. Il a volait des voitures notamment, avec ses copains. Mais ce que chacun avait oublié, y compris mon père, c’est qu’à l’époque où il a commencé à en voler, il n’avait que 14 ans, il a déménagé laissant son amoureuse derrière lui, et personne n’y a prêté attention. Alors il s’est mis à voler des voitures pour se rendre à ses rendez-vous galants. Il est devenu voyou par grand amour.

Mon père n’était pas un voyou. Il était un grand amoureux, fougueux comme seuls les jeunes savent aimer, et il était prêt à tout pour LA voir. Voilà tout.

Absolument tout ce qu’on fait dans la vie n’est que par amour. Amour blessé. Amour déçu. Amour d’un parent, d’un ami, d’un amoureux que l’on veut. Amour des enfants. Amour propre. Toutes nos blessures ne sont que des blessures d’amour. Le tout est de savoir ce qu’on en fait. Et pour cela, il nous faut bien vivre toute une vie de leçons d’amour :o)

Ne vous définissez jamais selon votre passé. Si vous avez été pauvre, il se peut fort bien qu’un jour vous soyez riche si vous le souhaitez. Si vous êtes né dans une cité HLM parmi les grands kaïds, vous n’êtes pas un grand kaïd. Si vous avez été mauvais élève, ça ne veut pas dire que vous n’apprendrez jamais rien. La vie est changement !

Suivre Marina Dejanovic:

webdesigner

Voici pourquoi j'écris : "Il n'y a pas de gens faibles, il n'y a que des gens qui ne savent pas ce qu'ils valent." Et voilà ce qui m'y pousse : "Les enfants sont des énigmes lumineuses." Des mots de Pennac, évidemment :o)

Laissez un commentaire